Newsletter scientifique | Février 2021

🏛 Albert-Ludwigs-Universität Freiburg im Breisgau 

Au cours de l’année écoulée, le comportement électrochimique du glyphosate a été étudié à l’aide d’électrodes en or et en platine dans divers électrolytes. Des progrès ont été réalisés dans la recherche de la surface d’électrode et de l’électrolyte appropriés pour une détection optimale du glyphosate et de son métabolite, l’AMPA. En outre, des expériences microfluidiques ont été menées pour la mesure en ligne continue du glyphosate. Dernièrement, des protocoles pour l’extraction en phase solide (SPE) de colonnes de polymères à empreinte moléculaire (MIP) ont été développés pour la détection du glyphosate dans l’eau potable avec une détection électrochimique en aval.

🏛 Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW 

Nous avons poursuivi les expériences de RMN à bas champ avec des instruments portables pour détecter le glyphosate et l’atrazine. De plus, nous avons simulé des modèles d’aimants avec FEMM et Python. Deux géométries d’aimants (Halbach et anneaux) ont été étudiées. Les deux géométries présentaient une bonne homogénéité de leur champ magnétique pour réaliser la RMN. Des prototypes ont été construits et caractérisés pour valider la fidélité du modèle. Les résultats ont montré que les aimants ont encore besoin d’être shimmés pour atteindre l’homogénéité requise.

🏛 Hochschule Furtwangen University

La conception du système pour l’intégration de trois capteurs a été encore optimisée. Les échantillons liquides provenant des concentrateurs sont acheminés directement vers les unités de détection. Pour réaliser le concept sur une plate-forme microfluidique, le verre a été choisi comme matériau de substrat et les différentes méthodes de microfabrication du verre ont été explorées. La gravure chimique humide du substrat de verre avec 49% d’acide fluorhydrique a été choisie parmi plusieurs méthodes. De plus, des couches minces de silicium amorphe (a: Si: H) revêtues de dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma ont été utilisées comme couches de masquage dures pour la gravure profonde de plaquettes de verre. À partir des essais préliminaires, une technique spéciale de dépôt cyclique interrompu a permis de déposer des films d’a-Si:H (environ 300 nm d’épaisseur) avec une densité minimale de trous d’épingle. En outre, une collaboration bilatérale interne avec le groupe du Professeur Luc Hebrard a été lancée pour simuler l’homogénéité de la détection par µNMR dans les micro-canaux.

🏛 Technische Universität Kaiserslautern 

Ces derniers mois, les travaux de développement des matériaux adsorbants permettant l’enrichissement du glyphosate à partir de l’eau se sont poursuivis. L’influence de la composition des polymères sur les propriétés de l’adsorbeur a été examinée en faisant varier les monomères, les copolymères et les conditions de polymérisation. Dans ce contexte, un essai spectroscopique RMN (*résonance magnétique nucléaire) a été développé qui permet de quantifier l’adsorption du glyphosate. On a obtenu les premiers matériaux qui lient le glyphosate, bien qu’ils n’aient pas encore une efficacité comparable à celle des matériaux commerciaux.

🏛 Université de Strasbourg

Au cours de cette dernière année du projet WPS, nous avons amélioré la partie électronique de notre système d’analyse optique (OAS) et mis en place la partie optique. Nous avons également effectué une série de tests pour évaluer notre système où nous avons mesuré la durée de vie de fluorescence de la fluorescéine dans une solution aqueuse à différentes concentrations. Nous avons ensuite commencé à appliquer notre système d’analyse au polluant benzopyrène dans l’eau.